Tendances06.06.2017 Du selfie au dronie…

En 2013, le mot selfie est déclaré « mot de l’année » par les dictionnaires d’Oxford.

 

En effet, avec 39,95 milliards de selfies réalisés chaque année, soit 1076 pris chaque seconde, le selfie est devenu un véritable phénomène de société. À tel point que 50 % des photos réalisées avec un smartphone sont des selfies.

 

Faire un selfie demande une certaine dextérité : tenir son smartphone à bout de bras, tout en cadrant l’image et déclencher la photo au bon moment. En réponse à cette problématique un ingénieur a eu l’idée de développer la perche à selfie. Bien que fortement plébiscitée, cette innovation est souvent jugée trop encombrante et est interdite dans certains lieux publics, comme Disneyland Paris ou encore le château de Versailles.

 

Pour éviter les déconvenues, Zero Zero Robotics, une start-up chinoise a développé un drone, pensé spécialement pour faire des selfies de manière autonome : le Hover Camera Passport.

 

Doté d’une intelligence artificielle, ce drone est capable de reconnaitre une personne et de la suivre où qu’elle aille. Vendu en exclusivité par Apple au prix de 680 dollars, ce drone à selfie n’est pour l’instant disponible que dans les Apple Store américains et ne serait compatible qu’avec les iPhones.

 

Que les amateurs de selfie chez Android se rassurent, le drone a selfie semble n’en être qu’à ses débuts. En effet, la start-up AirSelfie, a levé en quelques jours sur Kickstarter bien plus d’argent que demandé et va lancer leurs drones à selfie, courant 2017.

Des drones de très petite taille qui pourront se ranger dans une coque de smartphone conçue pour, et être pilotés directement depuis une application.

 

Depuis 2010, et le lancement du premier drone grand public pilotable avec un smartphone par Parrot, les drones sont devenus monnaie courante.

 

Notamment aux Etats-Unis où l’on observe l’émergence d’une tendance cousine à celle du selfie: le dronie. Plus aventureuse, cette pratique consiste à se filmer à l’aide d’un drone. Une vidéo courte qui commence généralement par un plan serré et s’achève par un plan aérien montrant les protagonistes au cœur d’un paysage spectaculaire.

 

 

This Selfie-Taking Drone Follows Its Owner, Vocativ, 2017

 

 

Ainsi, les drones se doteraient d’un nouveau rôle : devenir de précieux auxiliaires photographiques, permettant de réaliser des images à partir de points de vue inaccessibles.

 

Ces deux tendances révèlent deux écoles de pensée : une pour qui l’intérêt du selfie est de se montrer, tandis que, pour l’autre, il est plus de montrer que l’on est à tel ou tel endroit.

 


 

× Veuillez entrer un email valide